PAC air-air et chauffage au sol : Est-ce une association correcte ?

Bien qu’une chaudière classique soit une belle invention pour assurer le chauffage au sol dans une habitation, les dépenses qu’elle génère sont importantes. En témoigne la consommation considérable d’énergie électrique. Ce point amène les consommateurs à se tourner vers une autre solution qu’est le recours à la pompe à chaleur. Écologique et économique, ce système offre plusieurs avantages aux utilisateurs désirant investir dans une pompe à chaleur. Cependant, la diffusion de chaleur dans la maison via le sol nécessite la sélection de types de PAC. Connue pour sa facilité d’entretien et ses multiples atouts, la PAC air-air constitue-t-elle un bon choix en vue d’une association au chauffage au sol ?

Coupler le chauffage au sol à une pompe à chaleur : le principe

Afin d’augmenter le rendement d’un système de chauffage au sein d’un espace intérieur, il est judicieux de réaliser le couplage entre une pompe à chaleur et un chauffage au sol. Dans cette combinaison, la PAC assure le rôle de générateur calorifique en étant raccordée au système chauffant du plancher. Gravitant autour de 35°C, la température est généralement basse dans le fonctionnement de ces deux éléments.

À savoir qu’un système de chauffage au sol consiste à émettre de la chaleur à travers des conduits en plastique dissimulés dans le plancher. La température est alors diffusée de manière constante dans l’air qui circule dans tout l’espace intérieur. Pour l’alimentation du chauffage au sol, le choix de pompe à chaleur à utiliser est restreint.

Combinaison plancher chauffant et pompe à chaleur : les règles à respecter

Combiner une pompe à chaleur au système de chauffage au sol est une solution prometteuse en termes de rendement. Par contre, la PAC qui va générer la chaleur doit répondre aux exigences suivantes :

  • Être convenablement grande pour pouvoir couvrir en chauffage tout un espace intérieur ;
  • Conçue pour émettre de chaleur sur la surface du sol à partir d’une mise en place encastrée ;
  • Être adaptée à une installation à intégrer dans le revêtement du sol, comme le plancher ;
  • Fonctionnant de manière optimale pour une transmission de chaleur à une température relativement basse.

Chauffage au sol et pompe à chaleur : La PAC air-air exclue

Compte tenu des conditions d’association PAC et chauffage au sol, seuls les types aux systèmes géothermiques, hydrothermiques et air-eau sont compatibles à l’installation. Le système pompage de chaleur air air ne répond pas aux critères requis étant donné qu’elle est conçue uniquement pour le chauffage de l’air intérieur. En optant pour les autres modèles de PAC, l’utilisateur est libre de choisir entre un générateur de haute ou de basse température.

Le modèle qui convient le plus dans la combinaison PAC et plancher chauffant est la thermopompe géothermique. Cet appareil fonctionne de manière à prélever des calories du sol qui vont être distribuées à toute la surface disposant des tuyaux d’émission de chaleur. Grâce à l’initiative de l’État à octroyer des aides financières aux utilisateurs de PAC autres que air-air, les dépenses dans le recours à cette association sont considérablement réduites.